Musiques cuites ou la paraphrase impertinente

Patrick LENFANT

Ces musiques cuites sont la transposition sonore du langage cuit Oulipien.
Extraits musicaux archi connus, mis à toutes les sauces…en toutes situations, en tous lieux incongrus !
Aucune moquerie ne sous-tend cette contrainte, les Ousonmupiens sont certainement plus iconoclastes qu’impertinents !

 

Règles :

Sur une proposition musicale référente, juxtaposition d’un commentaire sonore qui peut être impertinent, poétique...ou encore, mise en situation décalée, cocasse… du référent.

Réinterprétation toute personnelle d’une œuvre archiconnue !

Gabriel Fauré dans sa préface  à l’œuvre d’orgue de Jean Sébastien Bach, écrit : « Le mal dont souffrent les chefs-d’œuvre est le trop grand respect dont on les entoure… »
Seul souci des ousonmupiens : soulager leur souffrance !

 

Philippe AUCLAIR
PARAPHRASE 1 GARDEN extraite des 3 paraphrases pour Achille-Claude
Philippe AUCLAIR
PARAPHRASE 2 PAF extraite des 3 paraphrases pour Achille-Claude
Philippe AUCLAIR
PARAPHRASE 3 SYRINX M'ÉTAIT CONTÉ extraite des 3 paraphrases pour Achille-Claude
Patrick LENFANT
OUVERTURE DE GUILLAUME TELL D'APRÈS G. ROSSINI
Patrick LENFANT
WERTHER D'APRÈS J. MASSENET
Patrick LENFANT
BAGATELLE DE PATRICK BEETHOVEN ET LUDWIG LENFANT
Serge BOUC
MUSICUITES
Patrick LENFANT
BAGATELLE DE PATRICK BEETHOVEN ET LUDWIG LENFANT
(Joelle CHAILLOU-CHOURAKI : Piano)